Bruno commence par l’électricité et rouvre une porte condamnée

Bruno commence par l’électricité et rouvre une porte condamnée

Sur ce nouveau chantier, il faut commencer par l’électricité. Bruno dépose les boiseries  et fait sauter le crépi de ciment mis au XIXe siècle et qui faisait pourrir boiserie et parquet. Il passe ensuite ses fils électriques.

Ensuite il enlève l’affreuse planche qui ferme la porte arrondie. Celle-ci ouvre dans un cagibi communiquant avec le grand salon et qui servait à stocker le bois pour alimenter le feu dans le grand salon. Nous allons intégrer ce cagibi au futur bureau, ce qui devait être le cas autrefois, puisqu’il y a cette très jolie porte arrondie. Alors pourquoi a-t-elle été condamnée ?

Mais la mauvaise surprise, c’est l’état du parquet !


Laisser un commentaire